PAYSAGE SOUS LES PAUPIÈRES

À travers des yeux d’enfants et ceux de femmes de générations différentes, ce film nous révèle l’âme d’un petit village de la Haute Côte-Nord. Madame Kennedy entretient avec la forêt un lien vital : Diane, devant le trajet difficile de sa vie, relève la tête ; Cathy, à 18 ans, possède la lucidité mordante de celles qui ont eu à se battre. La force et la volonté de chacune se rejoignent chez Guylaine, la jeune soprano qui, tout au long du film, joue, chante et respire la joie de vivre.

Prix et nominations

Rendez-vous du Cinéma Québécois – Bourse Claude-Jutra: Meilleure jeune cinéaste – 1996

Meilleur film – Catégorie « Culture » – HotDocs  – 1996

Finaliste au M.Joan Chalmers – « Documentarian Award for Film and Video » – 1995

Sélection officielle Festival « Visions du Réel » Nyon – 1996

Texte critique

« On est loin dans ce film de toutes les vignettes sociologiques bien-pensantes et interchangeables qui affligent trop souvent la veine documentariste de notre cinéma. Il y a dans le rendu de la réalité brute que nous propose Lucie Lambert beaucoup plus que cela, à savoir l’ébauche d’une véritable dramaturgie du réel. Comme le suggère le beau titre énigmatique du film, Paysage sous les paupières tient en fait à la fois du voyage intérieur et de la traversée des apparences. (…)

Et le « Je veux vivre » de Gounod qui enveloppe les dernières séquences du film rappelle sans équivoque aucune à quel point le regard pudique et respectueux que Lucie Lambert pose sur le réel se nourrit d’une insatiable passion pour la vie. Et quand une telle passion et une telle curiosité de la réalité se doublent d’une haute idée du cinéma, le spectateur est comblé. » Gérard Grugeau, 24 Images, no 80 – Lire le texte (version abrégée)

Fiche technique

Documentaire, 16 mm, couleur, 63 minutes, 1995

Réalisation / Lucie Lambert

Production / Sylvain L’Espérance et Lucie Lambert

Avec / Les enfants de Portneuf-sur-Mer, Guylaine Girard (soprano), Maurice Laforêt (pianiste), Diane O’Connor, Germaine Kennedy, Cathy Thibeault

Images / Serge Giguère

Son / Claude Beaugrand, Pierre Bertrand

Montage / René Roberge

Montage sonore / Esther Auger

English